Solo *** vendredi 23 mars à l’Opéra Comédie à Montpellier

Rien n’est plus difficile qu’un solo de danse, un exercice très périlleux qui expose son interprète sans filet. Philippe Decouflé, chorégraphe très populaire a eu envie de montrer qu’il ‘était aussi excellent danseur, il s’en tire fort bien. Il reprend régulièrement Solo qu’il a créé en 2003. On ne s’ennuie pas une seconde au cœur de cette pièce composée d’un prologue où l’on voit les pieds et les mains de l’artiste interprète une sorte de Haka que ne désavouerait par Carter et ses potes All-blacks et d’instants très variés. Toujours avec énormément d’humour, ce qui l’empêche de tomber dans le piège du narcissisme : regardez-moi comme je suis beau quand je danse ! Ça ne vous suffit pas, je me multiplie à l’infini par le truchement de la vidéo !  Vous en voulez encore ?  Je me clone en ombre chinoise ou en anamorphose !  Au lieu de ça on applaudit à chaque performance accompagnée par un saxophoniste de très grand talent, Joachim Latarjet, un orchestre à lui tout seul.  Philippe Decouflé a enthousiasmé le jeune public et emporté l’adhésion des adultes plus critiques à priori. MCH

Solo, dernière représentation vendredi 23 mars à l’Opéra Comédie à Montpellier. Tél. 0800 600 740. www.montpellierdanse.com

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE