Pyramid’Arts, Salon de Printemps à la Grande Motte du 25 au 28 mai

Le Salon d’Art Contemporain PYRAMID’ARTS réinvestit le Palais des Congrès de La Grande Motte pour une édition haute en couleurs du 25 au 28 mai prochain. Cette édition est résolument placée sous le signe de la modernité et du dynamisme avec plus de 80 artistes venus de tous horizons et deux invités d’honneur prestigieux : le peintre nîmois Michel Tombereau, connu pour ses affiches de feria, et le sculpteur Michel Laurent, dont les installations de bouteilles de gaz sculptées ont été exposées en France et à l’étranger.

Michel Tombereau, figure iconique de Nîmes à laquelle il voue un amour immodéré, est réputé pour ses toiles solaires traversées de personnages taurins et de graffitis dont les nuances vives sont connues dans toute la région et bien au-delà de nos frontières. Cet artiste généreux, ancien professeur en biologie, présentera également sa palette impressionniste nourrie aux tons clairs des entomologistes avec ses toiles florales aux limites de l’abstraction, poétiques et sensibles.

Michel Laurent Alias MichL, formé à l’école Boulle de Paris, se consacre pleinement au métal et s’est installé en Franche-Comté dans une ancienne ferme où il peut laisser libre cours à sa créativité. Son matériau de prédilection, ce sont les bouteilles de gaz qu’il détourne et creuse au chalumeau, soude et empile… Il en fait des sculptures colorées et inspirées, installées en pyramides ou en tours de dimensions parfois impressionnantes… Elles sont comme des bouteilles à la mer, chacune délivrant son message que l’artiste laisse le soin au spectateur de décrypter…

La mise en valeur professionnelle des œuvres présentées sur trois salles et plus de 800m², la sélection riche et renouvelée, offriront au public le choix et la diversité d’une visite au cœur de l’Art Contemporain. Un rendez-vous culturel à ne pas manquer !

Du 25 au 28 mai au Palais des Congrès Jean Balladur à La Grande-Motte.
www.pyramidarts.fr
Ouvert de 10h à 19h. Entrée gratuite.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE